La bûche de noël le 24 décembre

Bûche de noël, 24 décembre

Bonjour à tous. Bien plus ancienne que nos illuminations et chants de noël dans les rues, la véritable bûche de noël est une tradition ancestrale. Certes, celle qui est le plus souvent présente dans nos foyers est plutôt givrée ou en pâtisserie mais laissez-moi vous narrer l’histoire de la véritable bûche. En fait, cette histoire varie en fonction des peuples mais voici les généralités.

Selon les pays, elle portait des noms comme la « vieille femme de Yule » car elle représentait la Cailleach qui avait englouti la Lumière au début de la saison froide. Aussi la brûler, libérait le soleil.

Le rituel commençait par un grand ménage vraiment très efficace, tout y passait. Même les murs dans les vieilles chaumières étaient de nouveau recouverts de chaux. La cheminée était décorée. La veille, le chef de famille se rendait dans les bois pour aller chercher une branche assez grosse pour durer toute la nuit ou une souche, de préférence de chêne. Une fois ramenée à la maison, elle pouvait être sculptée à l’image d’une vieille femme (la Cailleach).

Le soir de noël, la bûche dans la cheminée, la famille rassemblée près du foyer assistait au retour de la Lumière. La représentation sculptée de l’hiver et des ténèbres se transformait peu à peu en cendres tandis que boissons, pain, gâteaux, histoires étaient partagés en oubliant l’hiver et souvent la vie difficile.

Fréquemment, un dernier morceau était conservé pour le noël suivant dans un éternel recommencement. La Lumière finit toujours par faire reculer les ténèbres…

Jean