Blog Actualités,  La minute des géobiologues

Les limites de territoire

Qu’appelle-t-on « les limites de territoire » en géobiologie ?

Bonjour à tous,
Dans ce douzième épisode de la minute des géobiologues, nous abordons les « limites de territoire ». C’est un point important que nous vérifions toujours lorsque nous faisons une harmonisation en géobiologie. Parce que, des limites non respectées engendrent d’office des perturbations au quotidien pour les personnes concernées.

Alors, que sont ces fameuses limites ? Et bien, c’est le moment où vous dîtes « non ! » à une requête à laquelle vous n’avez pas envie de répondre, un service que vous n’avez pas envie de rendre. C’est facile à comprendre. Mais parfois, ces limites sont plutôt floues, voire inexistantes. En effet, certaines personnes ont un mal fou à dire non. En conséquence, c’est toujours au détriment de leur bien-être et très souvent de leur propre image. Et c’est bien plus fréquent que vous le pensez. Nous avons tous des limites avec un curseur plus ou moins poussé vers le oui ou vers le non. Un manque de limites est lorsque ce curseur est beaucoup trop poussé vers le oui. La personne accepte alors n’importe quoi dans sa vie professionnelle, sociale ou familiale. Et cela n’est pas juste pour elle.

Les raisons d’un manque de limites

Les raisons sont multiples. La personne en acceptant répond inconsciemment à des besoins sans se respecter. Besoin d’amour (elle croit qu’elle sera aimée), besoin de reconnaissance, besoin d’exister, peur d’être abandonner (mise de côté) etc. Nous donnons des exemples précis rencontrés lors d’harmonisations dans cette vidéo. L’ennui et c’est aussi capital, ces limites servent autant au monde visible qu’invisible. Ainsi une personne « envahie » par son entourage, le sera aussi par les âmes et les entités non humaines. Il est capital d’identifier la raison émotionnelle, les blessures et traumatismes à l’origine de cette fragilité. En conscience, la personne pourra dire « non » quand elle en a envie…

Très bonne journée à vous
Jean
Si vous avez aimé cette vidéo, partagez la sur :